Warning: Parameter 1 to widgetsAuthorMode::init() expected to be a reference, value given in /home/telenews/www/actusante/inc/core/class.dc.core.php on line 319

Warning: Parameter 1 to behaviorAuthorMode::addTplPath() expected to be a reference, value given in /home/telenews/www/actusante/inc/core/class.dc.core.php on line 319

Warning: Parameter 1 to sitemapsTemplates::addTemplatePath() expected to be a reference, value given in /home/telenews/www/actusante/inc/core/class.dc.core.php on line 319
Etudes/Recherches - Actualités Santé

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Etudes/Recherches

Fil des billets

9 août 2011

Du sperme artificiel issu de cellules souches

Des chercheurs japonais ont réussi pour la première fois au monde à créer de façon artificielle des spermatozoïdes de souris tout à fait fonctionnels à partir cellules souches embryonnaires. Ils publient leur travaux dans la revue Cell.

Chaque année en France, plus de 60 000 couples ont recours à l’Assistance médicale à la procréation (AMP), et seulement 20 000 ont la chance de voir leurs efforts récompensés par la naissance d’un enfant. Depuis plus de 20 ans, les techniques de plus en plus perfectionnées ont permis d’améliorer considérablement les taux de réussite.

C’est dans ce contexte que des chercheurs japonais se sont intéressés à des souris mâles qui étaient incapables de produire un sperme abondant et de bonne qualité. Après les avoir étudiés, ils leur ont injecté directement dans les testicules des cellules souches dérivées de cellules germinales primordiales qui ont produit du sperme tout à fait normal. Ainsi fabriqué,le sperme a ensuite été utilisé pour féconder, avec succès, des ovules. Les résultats obtenus ont dépassé toutes les espérances des chercheurs. En effet, les souris femelles ainsi fécondées, ont donné naissance à des souriceaux en pleine santé et tout à fait fertiles à l’âge adulte.

Selon les chercheurs, qui continuent à étudier les descendants de ces souris, ces premières données sont particulièrement encourageantes et cette nouvelle technique pourrait d'ici dix ans être utilisable sur l'homme.

25 février 2010

L’Agence nationale de recherches sur le sida a besoin d'argent

HIV VIH SIDAComme vous le savez peut-être la 17e Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes s'est tenue du 16 au 19 février à San Francisco. Parmi les études soutenues par l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS) deux concernaient la vaccination. Elles se sont intéressées à la vaccination des personnes séropositives contre l’hépatite B d’une part, et contre la grippe A/H1N1 d’autre part.

Lire la suite...

12 février 2010

Une loi pour interdire le BPA ?

Bisphenol A biberonsIl y a tout juste une semaine, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments reconnaissait pour la première fois l'existence de signaux d'alerte relevés dans des études récentes sur le Bisphénol A. Toutefois l'agence estimait qu'il n'y avait pas urgence et indiquait poursuivre son travail d’expertise.

Lire la suite...

6 février 2010

BPA : l'Afssa ne tire pas les conséquences qui s'imposent

Bisphenol A biberonsEn 2008 les experts de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments concluent, sur la base des données scientifiques disponibles à l'époque, que le BPA ou Bisphenol A ne présente pas de danger particulier pour le consommateur. Le BPA est une substance chimique présente dans tous les plastiques alimentaires et notamment dans les biberons de nos enfants. C'est en chauffant qu'il peut-être libéré dans les aliments que nous consommons.

Lire la suite...

1 février 2010

QI faible = risque cardiovasculaire accru ?

Etudiant stessUne équipe de chercheurs britannique affirme qu'avoir un QI faible augmenterait le risque de développer une maladie cardiovasculaire, première cause de mortalité dans le monde. Pour cela ils se réfèrent à une étude dont les résultats ont été publiés dans le numéro du mois de Février de l'European Journal of Cardiovascular Prevention and Rehabilitation. Cette étude a permis de suivre durant 20 ans 1145 personnes âgés d'environ 55 ans -au début de l'enquête-.

Lire la suite...