Cette baisse d'activité est confirmée par les GROG -groupes régionaux d'observation de la grippe- qui précisent que le virus H1N1 n'a représenté que 6% des consultations médicales pour infections respiratoires aiguës entre le lundi 1er au dimanche 7 février 2010 (les 94 % restants étant dus à des agents infectieux respiratoires non grippaux : VRS, parainfluenzae, adénovirus et métapneumovirus).

Selon les GROG la grippe A(H1N1)2009 a représenté 56.000 nouveaux cas la semaine dernière (très peu de cas chez les adultes).