Une épidémie de coronavirus à Ordizia ajoute une nouvelle contagion en 24 heures | Société

El brote de coronavirus en Ordizia suma un nuevo contagio en 24 horas

L’épidémie de coronavirus détectée dans la municipalité de Gipuzkoan d’Ordizia a atteint 70 positifs, après avoir ajouté une nouvelle contagion par rapport à hier, tandis que l’augmentation dans le Pays basque dans son ensemble est de 31 nouveaux positifs et un décédé, dans ce cas un personne sans rapport avec cet objectif.

Sur les 31 nouveaux cas au Pays basque, deux correspondent à Álava, douze à Vizcaya et 17 à Guipúzcoa, comme l’a rapporté le ministre basque de la Santé, Nekane Murga, lors d’une conférence de presse.

Le conseiller a également indiqué qu’au cours de la journée d’hier, un total de 3 420 tests PCR ont été effectués, et 337 tests rapides pour mesurer l’immunité acquise, ce qui a entraîné 43 nouveaux cas.

À ce jour, au Pays basque, six personnes ont ou ont fait admettre Covid-19 aux soins intensifs, mais aucune d’entre elles n’a été testée positive au cours des 15 derniers jours, tandis que sept autres ont obtenu leur congé et 29 PCR après avoir contracté la maladie.

Dans son discours, Murga a évoqué les élections régionales qui ont lieu demain et a appelé à la « responsabilité » personnelle de maintenir des mesures préventives à la fois dans le vote et dans tout autre scénario familial, de loisir ou sportif.

Il a souligné que les mesures de sécurité mises en place par les institutions basques ainsi que l’utilisation du masque, la distance physique et l’hygiène des mains sont « la clé » pour que l’événement se déroule avec des garanties de santé publique.

Et il a souligné que les personnes infectées par le droit de vote, qui ont une mobilité réduite et ne pourront pas se rendre dans les bureaux de vote, « doivent comprendre que ce droit est limité pour un bien commun ».

Murga a rappelé que dans les moments les plus difficiles de la pandémie, 98% des personnes infectées se conformaient aux recommandations de santé afin de ne pas mettre les autres en danger « même dans des situations aussi difficiles que de ne pas pouvoir dire au revoir à un être cher ».