Une étude suggère que la mortalité globale par soins intensifs COVID-19 a diminué d’un tiers depuis le début de la pandémie

Une revue systématique et une méta-analyse des études publiées sur trois continents publiées dans la revue Anesthésie (un journal de l’Association of Anesthetists) montre que la mortalité globale des patients COVID-19 dans les unités de soins intensifs (USI) est passée de près de 60% fin mars à 42% fin mai, soit une baisse relative de près de un tiers.

La revue montre également que la mortalité en soins intensifs pour la maladie n’est pas significativement différente entre les trois continents inclus: Europe, Asie et Amérique du Nord. L’étude est réalisée par le professeur Tim Cook, consultant en anesthésie et médecine de soins intensifs, Royal United Hospitals Bath NHS Foundation Trust, Bath, Royaume-Uni, et School of Medicine, Université de Bristol, Royaume-Uni, et ses collègues.

Les chercheurs ont recherché dans les bases de données MEDLINE, EMBASE, PubMed et Cochrane jusqu’au 31 mai 2020 des études rapportant la mortalité en USI pour les patients adultes admis avec COVID-19. Le principal critère de jugement était le décès en unité de soins intensifs en proportion des admissions terminées aux soins intensifs, soit par le congé de l’unité de soins intensifs, soit par décès. La définition n’inclut donc pas les patients encore en vie en USI.

Au total, 24 études observationnelles portant sur 10 150 patients ont été identifiées dans des centres d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord. Chez les patients dont les admissions aux soins intensifs étaient terminées avec une infection à COVID-19, la mortalité combinée aux soins intensifs dans toutes les études jusqu’à la fin de mai était de 41,6%. Cela représente une baisse d’environ un tiers par rapport à la mortalité de 59,5% en USI observée dans les études jusqu’à la fin de mars.

Les auteurs disent: « La mortalité en unité de soins intensifs due à COVID-19, à environ 40%, reste presque le double de celle observée dans les admissions en unité de soins intensifs avec d’autres pneumonies virales, à 22%. »

Il y a, disent les auteurs, plusieurs explications aux résultats concernant la diminution de la mortalité en USI au fil du temps. Ils disent: « Cela peut refléter l’apprentissage rapide qui a eu lieu à l’échelle mondiale en raison de la publication rapide des rapports cliniques au début de la pandémie. Il se peut également que les critères d’admission en USI aient changé au fil du temps, par exemple, avec une pression accrue sur les unités de soins intensifs au début de la pandémie. « 

Ils ajoutent que les résultats sont également susceptibles de refléter le fait que les longs séjours en soins intensifs, par exemple, en raison du sevrage lent d’un ventilateur, prennent du temps pour être reflétés dans les données. Les maladies graves associées à COVID-19 peuvent durer de longues périodes, avec environ 20% des admissions au Royaume-Uni en USI durant plus de 28 jours et 9% plus de 42 jours. Ils disent: « Le message important, cependant, est que, comme la pandémie a progressé et tous ces facteurs se combinent, la survie des patients admis aux soins intensifs avec COVID-19 s’est considérablement améliorée. « 

La mortalité en réanimation n’a pas différé de manière significative d’un continent à l’autre malgré certaines preuves de variations dans les critères d’admission, les traitements délivrés et les seuils pour leur application. Les auteurs disent que cela est cohérent avec les résultats de la recherche jusqu’à la fin du mois de mai, suggérant qu’aucun traitement spécifique ne réduit la mortalité en soins intensifs. Au cours des dernières semaines, la dexaméthasone s’est avérée avoir un bénéfice significatif et il est à espérer que cela améliorera encore la survie.

Ils concluent: «Cette revue systématique et cette méta-analyse des résultats des soins intensifs chez les patients atteints de COVID-19 ont révélé un taux de mortalité en soins intensifs de 41,6% dans les études internationales. . Avec optimisme, au fur et à mesure que la pandémie progresse, nous pouvons mieux gérer COVID-19.  »


La mortalité des patients sous ventilation mécanique COVID-19 est inférieure à celle rapportée précédemment, révèle une étude


Fourni par AAGBI

Citation: Une étude suggère que la mortalité globale par soins intensifs COVID-19 a diminué d’un tiers depuis le début de la pandémie (2020, 16 juillet) récupéré le 16 juillet 2020 sur https://medicalxpress.com/news/2020-07-covid-intensive- mortalité-tombée-pandémie.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Hormis toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.