Le retour aux affaires réduit les avantages d’ERTE de 38% en juin | Économie

| |

Les avantages des dossiers de réglementation du travail temporaire (ERTE) ont représenté une dépense de 2 055,3 millions d’euros en juin avec le retour à la normale, un chiffre 38% inférieur à celui de mai et le plus bas depuis le début de la crise sanitaire.

Le ministère du Travail a indiqué dans un communiqué que, sur ce montant, 1 886,4 millions d’euros constituaient un revenu net pour les personnes concernées et 168,9 millions correspondaient au paiement de cotisations sociales.

Précédent

Les efforts échouent toujours aux employés noirs et hispaniques, en particulier les femmes

Métastases du cancer de la prostate liées à la reprise d’un programme moléculaire dormant

Suivant

Laisser un commentaire