Nissan prévoit de reporter la fermeture à juin et les syndicats ne négocient pas si l’ERE se poursuit | Affaires

Nissan plantea aplazar cierre a junio y sindicatos no negocian si sigue ERE

Nissan a proposé aux syndicats de reporter à juin 2021 la fermeture de ses installations de Barcelone, initialement prévue pour décembre, alternative que les syndicats ont refusé de négocier tant que l’entreprise ne retire pas le dossier de réglementation de l’emploi (ERE) qui existe sur le table.

Lors de la réunion tenue ce mardi par des représentants de l’entreprise et des syndicats, avec la médiation du gouvernement catalan, le directeur désigné par le constructeur japonais pour diriger la fermeture, Frank Torres, a évoqué la possibilité de reporter la fermeture de six mois et de la reprendre en Production en août, maintenant arrêtée en raison de la grève des travailleurs pour protester contre la décision de l’entreprise.

Des sources proches de la situation, ont expliqué à Efe que les syndicats ne négocieront pas cette possibilité alors que le constructeur automobile, qui en cas de report de la fermeture ne licencierait aucun salarié avant décembre, ne retirera pas la ERE levé pour 2 525 travailleurs.

Les syndicats affirment que Nissan n’a pas encore soumis de documentation pour justifier l’arrêt

Ces syndicats ont été satisfaits car grâce à la grève de Barcelone ils ont réussi à paralyser l’usine Nissan au Royaume-Uni et celle de Renault (alliée de Nissan) à Palencia, à partir de jeudi.

Le 28 mai, Nissan a annoncé sa décision de fermer ses installations de Barcelone -Zona Franca en décembre (usine de fourgons), Montcada i Reixac (essieux) et Sant Andreu de la Barca (suspensions et châssis) -, ainsi que d’autres centres de travail de la région.