L’âge moyen des personnes infectées en Catalogne est de 37,5 ans, contre 60 mars | Société

La edad media de los contagiados en Cataluña es de 37,5 años, frente a 60 de marzo

L’âge moyen des personnes infectées par le COVID-19 actuellement en Catalogne est de 37,5 ans, alors qu’en mars dernier, lors de la première vague de la pandémie, il était de 60 ans, selon les données fournies ce lundi par le président de la Generalitat Quim Torra, dans son message au public.

Torra a alerté ce lundi lors d’une conférence de presse que le nombre d’infections avait augmenté de manière inquiétante la semaine dernière, enregistrant 5487 personnes séropositives au COVID-19, alors que la semaine précédente, elles étaient 3485.

De plus, dans la semaine du 20 au 26 juillet, le nombre de personnes admises en unité de soins intensifs est passé de 57 à 75, alors qu’au 1er juillet il y en avait 49.

Ces données ont été fournies aujourd’hui par le président pour faire valoir les dernières mesures restrictives prises en Catalogne pour faire face à l’augmentation des cas et des épidémies, dont beaucoup sont déjà à transmission communautaire, qui se sont produites ces dernières semaines.

Pour faire face à cette situation, le ministère de la Santé a embauché quelque 400 personnes sur le demi-mille prévu pour rejoindre le personnel de soutien administratif dans les centres de soins primaires, appelés gestionnaires COVID.

Comme le rapporte le nouveau secrétaire à la Santé publique de la Generalitat, Josep Maria Argimon, ces 400 responsables COVID devraient être « pleinement opérationnels » cette semaine, ce qui facilitera le suivi des contacts des personnes dont le test est positif dans un Test PCR.

Cette dernière semaine, quelque 62.000 tests PCR ont été réalisés, alors que la semaine précédente, quelque 42.000 ont été réalisés, et la prévision est de continuer à grandir pour détecter les personnes infectées par le coronavirus le plus tôt possible et ainsi couper l’extension du virus, avant d’en décider davantage. des mesures.

Argimon a rappelé que la Santé n’exclut pas « absolument rien » en ce qui concerne d’autres mesures plus restrictives, mais que « nous devons y aller par parties: d’abord détecter et contrôler les contacts les plus proches des contacts positifs et, à partir d’ici, autres mesures « .

Il faisait référence au fait qu’il faut vérifier avec des données si les deux résolutions Procicat ont pris effet, dont la dernière a interdit la vie nocturne et oblige les bars et restaurants à fermer à minuit.

Il a confirmé que les mesures restrictives prises dans la résolution Procicat du 17 juillet, qui avaient conduit à des protestations d’hommes d’affaires et d’utilisateurs de cinémas, de théâtres et de gymnases, qui ont également dû être révisés, seront revues avec les secteurs de la culture et du sport. fermer.

Le président Torra a assuré que la situation dans les maisons de retraite médicalisées de Catalogne « est contrôlée », bien que la semaine dernière une épidémie ait été signalée dans l’un des Alcarràs (Lleida) avec plus de 80 points positifs, entre résidents et travailleurs.

Il a également indiqué que les données ont tendance à se stabiliser « à Segrià et Alt Empordà », bien que la situation de la ville de Barcelone et de la zone métropolitaine, de « grande complexité », dépendra de ce qui se passera dans les dix prochains jours.