La lutte contre la traite dans la pandémie: 196 détenus et 215 femmes libérés | Société

La lucha contra la trata en la pandemia:196 detenidos y 215 mujeres liberadas

Pendant l’état d’alerte, la police nationale et la garde civile ont renforcé leurs efforts de prévention dans leur lutte contre la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle et ont mené au moins 133 opérations contre des groupes organisés, qui ont abouti à l’arrestation de 196 trafiquants et des libération de 215 victimes.

Ce sont des données que ce jeudi a été offertes par le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, après sa visite au centre de formation géré par l’Association pour la prévention, la réinsertion et la prise en charge des femmes prostituées (APRAMP), à Madrid. dont le conseil d’administration a analysé la situation des femmes victimes des réseaux de traite.