Une étude examine si l’assurance suit le rythme des tendances en matière de thérapie ciblée contre le cancer

Une étude examine si l'assurance suit le rythme des tendances en matière de thérapie ciblée contre le cancer

Cancer

Crédit: Unsplash / CC0 Public Domain

Nouvelles recherches de l’Université de Californie, San Francisco (USCF) et City of Hope dans le numéro de juillet 2020 de JNCCN — Journal du National Comprehensive Cancer Network examine les tendances de couverture pour les tests ADN de tumeurs circulantes, également connus sous le nom de séquençage de gènes d’ADNc ou de «biopsies liquides». L’ADNtc est formé lorsque les cellules tumorales libèrent des fragments d’ADN acellulaires contenant des informations précieuses pour détecter les attributs génétiques de la tumeur dans la circulation sanguine. Les cliniciens peuvent utiliser ces informations génétiques pour déterminer le traitement optimal. Dans la toute première étude visant à analyser la couverture d’assurance pour les tests de panel basés sur l’ADNct, les chercheurs ont constaté que la couverture publique et privée des tests de biopsie liquide a augmenté rapidement ces dernières années, mais certaines limites importantes demeurent.

« L’ADNc génomique ou les tests de biopsie liquide ont un grand potentiel pour améliorer les résultats pour les patients bien que, comme pour tout test émergeant, il puisse être difficile d’élaborer les politiques de couverture les plus appropriées », a expliqué le chercheur principal Michael P. Douglas, MS, Département de pharmacie clinique, Centre UCSF de recherche translationnelle et politique sur la médecine personnalisée (TRANSPERS). « Ces tests peuvent être utilisés pour guider la thérapie initiale, identifier les essais cliniques pertinents et nous aider à comprendre et à adapter la thérapie en fonction des mécanismes de résistance. Cependant, l’utilisation émergente de tests de biopsie liquide pour le dépistage du cancer et la détection précoce – en plus de sélectionner les cibles traitement et suivi de la réponse – il faudra de nouvelles évaluations pour élaborer des politiques de couverture appropriées. « 

Alors que les auteurs ont constaté une couverture croissante pour les tests de panel d’ADNct, les politiques ont été rédigées avec des scénarios cliniques soigneusement définis et limités tels que l’analyse des gènes EGFR ou des tests de marque spécifiques.

« Les directives du NCCN pour le cancer du poumon non à petites cellules stipulent actuellement que le test d’ADNc peut être envisagé à des fins de surveillance lorsqu’un patient avec un diagnostic confirmé de cancer du poumon est médicalement inapte à l’échantillonnage de tissus invasifs », a commenté David S. Ettinger, MD, de The Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Center de Johns Hopkins, qui préside le comité directeur du NCCN sur le cancer du poumon non à petites cellules, mais n’a pas participé à cette étude. « Alors que la couverture s’étend, il faut encore trop de temps pour adapter les politiques qui varient souvent d’un État à l’autre. Nous recommandons que des tests spécifiques soient effectués dans le cadre d’un profilage moléculaire large, au moins pour les maladies avancées ou métastatiques. Il peut être plus rapide d’obtenir une biopsie liquide que d’obtenir un patient prévu pour un diagnostic tissulaire.

Chez les patients atteints d’un cancer du poumon confirmé, si l’analyse d’ADNc donne des mutations exploitables, les résultats sont sans ambiguïté et utiles pour les soins cliniques et la prise de décision. Cependant, si les résultats de l’ADNcc sont négatifs, il reste environ 30% de chances que l’analyse de l’ADNcc soit inexacte, et une analyse basée sur les tissus doit être envisagée pour déterminer davantage si des mutations exploitables sont présentes. Je suis d’accord avec les conclusions des auteurs selon lesquelles les payeurs et les décideurs doivent approuver les politiques qui suivent les progrès réalisés dans le profilage moléculaire et les soins cliniques afin d’améliorer les soins aux personnes atteintes de cancer. « 

Les chercheurs ont utilisé la base de données Canary Insights pour analyser les politiques de couverture des payeurs privés et disponibles dans le commerce, les déterminations de couverture nationale Medicare (NCD) et les déterminations de couverture locale (LCD) de Medicare Administrative Contractor de 2015 au 1er juillet 2019. La base de données est une bibliothèque publique de plus de 40 000 polices médicales de la part des payeurs commerciaux et publics. Aucun n’a couvert les biopsies liquides au début de 2016, mais à la mi-2019, le taux de couverture était passé à 38%. La portée des politiques a également augmenté de 2017 à 2019, passant d’un type de cancer à 12, et passant d’un seul gène à 73 gènes. Ils ont également trouvé 45 payeurs avec des politiques spécifiques contre la couverture. On a constaté que les politiques de couverture d’assurance-maladie évoluaient vers une utilisation dans tous les types de cancer, ce qui signifie un changement majeur.

« Nous pensons que l’augmentation de la couverture, en particulier la couverture Medicare de l’utilisation pan-cancer, élargira l’utilisation de la biopsie liquide dans la pratique clinique à l’avenir », a déclaré Douglas. «L’espoir est que cela se traduit par des soins plus ciblés avec de meilleures options de traitement et de diagnostic, conduisant à des avantages à long terme.

Les progrès technologiques devront également être évalués dans le contexte d’une analyse coûts-avantages et d’une sélection appropriée des patients, afin d’optimiser l’utilisation des tests d’ADNc.


Test sanguin pour surveiller le cancer jusqu’à 10 fois plus sensible que les méthodes actuelles


Plus d’information:
Michael P. Douglas et al, Private Payer and Medicare Coverage for Circulating Tumor DNA Testing: A Historical Analysis of Coverage Policies De 2015 to 2019, Journal du National Comprehensive Cancer Network (2020). DOI: 10.6004 / jnccn.2020.7542

Fourni par le National Comprehensive Cancer Network

Citation: Une étude explore si l’assurance suit le rythme des tendances de la thérapie ciblée contre le cancer (2020, 7 juillet) récupéré le 7 juillet 2020 sur https://medicalxpress.com/news/2020-07-explores-pace-trends-cancer-therapy.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Hormis toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.