17 faits sur le corps des femmes Les hommes ne savent probablement pas

cercle

Les hommes aiment penser qu’ils en savent beaucoup sur les femmes, mais les femmes – à la fois dans l’esprit et dans le corps – sont complexes. Bien que nous ne puissions pas nécessairement aider les hommes à comprendre ce que pense leur petite amie ou leur mère, après avoir discuté avec des experts, nous pouvons leur faire part de quelques faits intéressants et intimes sur le corps des femmes qu’ils ne connaissaient probablement pas. Et pour plus de connaissances sur la santé des sexes, consultez 17 maladies plus courantes chez les hommes que chez les femmes.

Femme regardant la peinture
Shutterstock

Si vous avez déjà eu l’impression que les femmes et les hommes voient le monde différemment, vous ne vous trompez pas totalement. Une étude menée par un professeur de psychologie Israël Abramov a constaté que « les femmes étaient plus aptes à faire la distinction entre les gradations subtiles que les hommes », selon Smithsonian Magazine. Cette disparité était plus apparente au milieu du spectre des couleurs – Abramov a constaté que les femmes étaient mieux en mesure de distinguer de minuscules différences de teintes de couleur qui étaient jaunes ou vertes. Pour obtenir des conseils sur la façon de rester calme pendant la pandémie de coronavirus, consultez 17 conseils de santé mentale pour la quarantaine des thérapeutes.

Femme sentant les fleurs
Shutterstock

Pour le meilleur ou pour le pire, les femmes ont un odorat plus fort que les hommes. Une étude publiée dans PLOS ONE ont constaté que «le cerveau des femmes a jusqu’à 50% de neurones olfactifs en plus». Et bien que les scientifiques croient que cela est probablement un facteur contribuant au sens supérieur de l’odorat des femmes, ils pensent qu’il y a plus que cela. Selon Actualités médicales aujourd’hui, certains experts pensent qu ‘ »un odorat supérieur aide la mère et l’enfant à se lier après la naissance » et « influe sur le choix des femelles des partenaires potentiels ».

Femme pensant
Shutterstock

L’hippocampe et le cortex préfrontal (PFC) plus importants des femmes sont responsables de certaines des différences entre la façon dont les hommes et les femmes pensent.

«Le PFC contrôle le comportement social, la réflexion de cause à effet et le jugement», explique Kimberly Langdon, OBGYN et conseiller médical chez Medzino Health. « [It] se développe à un plus jeune âge chez les filles, et c’est pourquoi elles prennent moins de risques que les garçons du même âge. « Le PFC est également responsable de la raison pour laquelle les femmes ont une capacité plus aiguë pour les détails. » Les femmes incluent plus de détails dans leur prise de décision ou dans les conversations, c’est pourquoi les hommes pensent qu’ils parlent plus ou prennent plus de temps pour s’exprimer « , explique Langdon.

mamans buvant du vin
Shutterstock

La croyance de longue date selon laquelle les femmes s’enivrent généralement plus facilement que les hommes a un fondement scientifique. «Les femmes ont moins d’une enzyme qui décompose l’alcool avant qu’il ne puisse pénétrer dans la circulation sanguine, c’est pourquoi les femmes s’enivrent avec moins d’alcool», explique Langdon. Ainsi, le niveau auquel vous vous enivrez ne dépend pas entièrement du poids et de la masse musculaire, comme on le croit généralement.

Femme infectée malade
Shutterstock

Tout au long de la pandémie de coronavirus, nous avons vu le virus infecter les hommes à un taux plus élevé que les femmes. Bien que cela puisse être le résultat de quelques facteurs, il a été prouvé que les femmes luttent mieux contre les infections que les hommes à tous les âges.

« C’est en partie à cause des œstrogènes – dans les plus jeunes années – mais aussi à cause du chromosome X supplémentaire », dit Felice Gersh, MD, fondateur et directeur de Integrative Medical Group. « Une partie reste active tout au long de la vie de la femme, et cela lui confère un système immunitaire plus puissant. » Pour plus d’informations sur le rôle que joue le genre en matière de COVID-19, consultez Voici pourquoi les hommes meurent du coronavirus plus que les femmes.

Femme souffrant de douleurs articulaires
Shutterstock

Ce fait fait exploser la croyance de longue date que les hommes sont plus forts que les femmes hors de l’eau.

« Les femmes ont plus de cellules immunitaires et réagissent plus vigoureusement aux blessures et aux infections, ce qui se traduit par une réponse accrue à la douleur », explique Gersh. Et une étude publiée par le Journal of Pain ont constaté qu’en ce qui concerne «un certain nombre de maladies différentes, notamment le diabète, l’arthrite et certaines infections respiratoires», les femmes ont déclaré ressentir plus de douleur que les hommes.

Spécialiste en neuromusculosquelette Lawrence Barnard, DO, affirme que les femmes «éprouvent une douleur et un inconfort plus importants dans leurs articulations, en particulier», et qu’elles sont plus susceptibles de souffrir d’arthrite. « Nous savons tous que les femmes ont un seuil de douleur incroyable, comme on le voit lors de l’accouchement et d’autres exploits impressionnants, mais ce petit fait n’est pas destiné à minimiser leurs capacités, mais montre comment elles ressentent plus de douleur et de maux », a déclaré Barnard.

femme se douchant la nuit pour réduire la facture de climatisation
Shutterstock

La décharge – parfois observée dans les sous-vêtements féminins – fait partie du processus d’auto-nettoyage du vagin. «C’est pourquoi seules la vulve externe et les lèvres à nettoyer», explique Langdon. Le mucus produit dans le col de l’utérus, qui est au sommet de l’utérus, est le moyen utilisé par le corps pour nettoyer ce que les femmes ne pourraient pas atteindre autrement. Pour plus d’informations d’experts sur les corps, consultez 40 signes subtils que votre corps vous dit quelque chose de grave.

femme mûre blanche en robe rose clair et homme mûr blanc en t-shirt blanc riant et se serrant dans son lit
Shutterstock / Olena Yakobchuk

Si vous pensez que vous savez tout sur le clitoris insaisissable, détrompez-vous.

« Le clitoris est un gros faisceau neurologique, et ce qui est visible de l’extérieur n’est que sa pointe! » dit Gersh. « Le clitoris a une partie externe et interne. Il plonge des deux côtés de la vulve et peut mesurer jusqu’à 4 pouces de long », explique

En plus de noter que le clitoris a des parties externes et internes et peut mesurer jusqu’à quatre pouces de long, Kameelah Phillips, MD, fondateur de Calla Women’s Health, ajoute: « Le clitoris a environ 8 000 terminaisons nerveuses, soit environ le double de celle du pénis. Toutes ces terminaisons nerveuses peuvent rendre le toucher rugueux très sensible, alors ralentissez et respectez-la. » « 

Femme mesurant sa taille pour prendre du poids
iStock / Peopleimages

Tous les corps ne sont pas identiques, mais les réserves de graisse se trouvent le plus souvent chez les femmes autour des hanches, de l’abdomen et des fesses. Langdon dit que c’est « pour garder les réserves de graisse (nourriture) près de l’utérus et du fœtus en croissance pendant la grossesse ». Le corps des femmes commence à se préparer à la maternité bien avant même d’envisager de concevoir. Pour en savoir plus sur la façon dont le sentiment d’être submergé a un impact sur votre santé, consultez 23 façons terrifiantes où le stress fait des ravages sur votre corps.

Le cœur de la femme est vérifié
Shutterstock

Si vous pensez que les femmes ont moins de maladies cardiaques parce qu’elles ont moins de stress dans leur vie, vous vous trompez. « Les hormones des femmes préménopausées semblent protéger contre les maladies cardiaques », explique un expert en fertilité Zaher Merhi, MD, OBGYN. Cette logique suit quand on considère que «les femmes ont moins de crises cardiaques que les hommes avant la ménopause, mais à 65 ans, elles sont égales», selon Gersh.

Femme et homme au lit
Shutterstock

Le corps des femmes permet au sperme étranger de vivre beaucoup plus longtemps que leur propre ovule dans leur système reproducteur. « Alors que l’ovule vit un jour après l’ovulation, le sperme vit pendant [on average] trois jours après l’éjaculation dans le corps de la femme », explique Merhi. Selon Natural Cycles, des spermatozoïdes plus déterminés peuvent survivre jusqu’à cinq jours dans le système reproducteur féminin.

Femme marchant
Shutterstock

Alors que la testostérone est souvent considérée comme l’hormone sexuelle masculine, les femmes en produisent également. Pour les femmes, la testostérone « est nécessaire à la libido et à la formation / santé osseuse », explique Langdon. Cependant, les femmes fabriquent l’hormone en quantités beaucoup plus faibles que les hommes.

Femme âgée faisant du yoga
Shutterstock

Le rétrécissement vaginal qui suit la ménopause est le résultat de la baisse des œstrogènes. De plus, la doublure vaginale devient lisse avec moins de rugae [or ridges] », explique Langdon.

Femme avec douleur cervicale
Shutterstock

Les organes sexuels des femmes sont plus délicats et complexes qu’on ne le croit souvent. Un exemple dans lequel cela devient clair est: « se cogner le col lors des rapports sexuels, [which] peut causer de la douleur en raison de l’apport nerveux du col de l’utérus « , dit Langdon. Elle ajoute que c’est pourquoi avoir des relations sexuelles avec des hommes qui ont des pénis plus grands que la moyenne peut être inconfortable et » ce n’est pas la fin du jeu. « 

Amies
Shutterstock

« Dans les temps anciens, les femmes faisaient du vélo avec les phases de la lune », explique Gersh. Même dans les temps modernes, les femmes se retrouvent souvent menstruées en même temps que leurs colocataires ou amis. Selon Healthline, la synchronisation des règles – également connue sous le nom de «synchronisation menstruelle» et «effet McClintock» – est basée sur la théorie selon laquelle lorsqu’une femme entre en contact physique avec une autre femme, leurs phéromones s’influencent mutuellement, ce qui entraîne l’alignement de leurs cycles mensuels .

Femme souffrant de douleur dans la cavité
Shutterstock

« Il existe une multitude d’études qui ont montré que la carie dentaire est plus fréquente chez les femmes », explique Pia Lieb, DDS, fondateur du Cosmetic Dentistry Center NYC. « Cela est dû à des éléments tels que la composition et le débit salivaires, les fluctuations hormonales et les habitudes alimentaires. »

Selon une étude de l’Université de l’Oregon, ces disparités entre les sexes remontent à l’époque des chasseurs-cueilleurs, Science Daily signalé. John R. Lukacs, un professeur d’anthropologie spécialisé dans la recherche dentaire, a déclaré: « Les pressions de reproduction et l’augmentation de la fertilité expliquent pourquoi les femmes ont subi un déclin plus rapide de la santé dentaire que les hommes alors que les humains sont passés des chasseurs-cueilleurs aux agriculteurs et aux activités plus sédentaires. »

Femme souriante
Shutterstock

« Les femmes sourient environ 62 fois – ou plus – par jour, par rapport aux hommes qui sourient huit fois par jour, en moyenne », explique Lieb. Ce fait pose la question: les femmes sont-elles plus heureuses en moyenne ou ressentent-elles le besoin de paraître plus heureuses plus fréquemment?