Agnès Jaoui, révélations poignantes : un passé familial (et des drames) marqués par le Hamas

  Le 7 Octobre 2023, le Hamas a lancé une série d'attaques meurtrières dans la région sud d'Israël.

© Actualites-Sante.com - Agnès Jaoui, révélations poignantes : un passé familial (et des drames) marqués par le Hamas

Agnès Jaoui : suite à ces événements tragiques, Agnès Jaoui a confié au quotidien Le Parisien que plusieurs membres de sa famille paternelle ont été tués et kidnappés lors de ces assauts. Noya Dan, 13 ans, et sa grand-mère Carmela Dan, 80 ans, ont perdu la vie, tandis qu’Erez Kalderon, 12 ans, Sahar Kalderon, 16 ans, et leur père Ofer Kalderon, 53 ans, ont été capturés.

Une inquiétude constante pour l’actrice aux origines juives tunisiennes #

Plusieurs semaines après les faits, l’inquiétude ronge toujours Agnès Jaoui, elle-même issue d’une famille juive originaire de Tunisie. Les corps sans vie de Carmela et Noya ont finalement été retrouvés à l’entrée de la bande de Gaza grâce à un drone qui les a identifiées. Cependant, aucune nouvelle d’Ofer, Erez et Sahar n’est encore parvenue jusqu’à la comédienne.

Agnès Jaoui, tiraillée entre son engagement et son désir de ne pas être porte-parole du judaïsme #

Dans une interview accordée au journal Libération, Agnès Jaoui explique ne pas souhaiter devenir la championne d’un judaïsme qu’elle n’a jamais exposé. Alors que le conflit entre Israël et le Hamas continue de faire rage, l’actrice demeure discrète sur cette question sensible. Malgré cela, elle confie éprouver des difficultés à rester silencieuse face aux événements qui touchent sa famille.

À lire Alerte Rouge: Découvrez les 6 aliments que vous achetez et un expert de la nutrition ne touchera jamais

Erez et Sahar libérés, Ofer toujours détenu par le Hamas #

Selon nos confrères, Erez Kalderon et sa sœur Sahar sont libres en novembre, mais leur père Ofer reste toujours aux mains du Hamas. Lassée et la voix brisée, celle qui espère encore en une solution à deux États déplore que le Hamas a ciblé la gauche progressiste.

Une critique assumée du gouvernement Netanyahu et un espoir de paix persistant #

Agnès Jaoui

n’hésite pas à critiquer ouvertement le gouvernement Netanyahu, tout en refusant de sombrer dans le pessimisme. Elle affiche une conviction intime : « Je veux y croire, oui, même si aujourd’hui cela semble loin. Je veux croire que des hommes ou des femmes viendront en Israël comme en Palestine, capables de construire une paix stable et durable. »

La comédienne poursuit en évoquant les extrémistes : « Ils ne crient pas comme les extrémistes […] Ce sont eux qui m’intéressent, et qui feront le monde de demain. » Agnès Jaoui garde donc espoir en l’avenir malgré les défis posés par les idéologies extrémistes et le gouvernement actuel.

À lire Découvrez pourquoi cette crème de jour à 3 euros change la donne pour votre peau

Une actrice engagée pour la paix entre Israël et la Palestine #

Agnès Jaoui, actrice engagée, souhaite la paix entre Israël et Palestine. Elle témoigne mais refuse d’être porte-parole du judaïsme. Elle croit en un futur de coexistence pacifique.

Cette actrice brille au cinéma et sur scène, jouant dans « Les Derniers des Juifs ». Son art porte aussi un message de paix.

Consulter Masquer le sommaire

Actualites-Sante.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis

Vous êtes ici : Actualités / Agnès Jaoui, révélations poignantes : un passé familial (et des drames) marqués par le Hamas