Le romantisme victorien des « Voraces » de Nieves Abarca est nominé pour le prix Spartacus | Culture et divertissement

El romanticismo victoriano de "Voraces" de Nieves Abarca opta al premio Espartaco

L’écrivain galicien Nieves Abarca a retrouvé le romantisme victorien présent dans les libéraux espagnols du XIXe siècle lors de l’épidémie de choléra dans son nouveau roman « Voraces », en compétition pour le prix Spartacus de la Semaine noire de Gijón.

Lors de la conférence de presse de ce jeudi au festival littéraire de Gijón, l’auteur a déclaré qu’elle voulait rendre hommage à Lord Byron, défendre le féminisme de Juana de Vega et dépeindre le climat libéral d’une bourgeoisie submergée par le choléra.