L’ONU met en garde contre le danger pour la santé humaine du trafic illégal d’espèces | Mexique | Édition Amérique

| |

Le commerce illégal d’espèces n’est pas seulement un danger pour la biodiversité, mais aussi un risque pour la santé humaine, comme le montre la pandémie actuelle du nouveau coronavirus, ont averti les Nations Unies ce vendredi.

Les trois quarts des nouvelles maladies transmissibles – comme c’est le cas avec COVID-19 – ont été transmises d’animaux à l’homme, rappelle le Rapport mondial sur les crimes contre la faune sauvage, publié à Vienne.

Précédent

Faible rendement ou instabilité des revenus

Hong Kong fermera toutes les écoles après la flambée des cas de virus

Suivant

Laisser un commentaire