Champ-de-Mars : vendeurs à la sauvette, le stockage dans les égouts pose question

  Hygiène déplorable des rues autour de la Tour Eiffel : les vendeurs stockent nourriture et boissons dans les égouts. Inquiétantes révélations sur l'hygiène des revendeurs autour de la Tour Eiffel.

© Actualites-Sante.com - Champ-de-Mars : vendeurs à la sauvette, le stockage dans les égouts pose question

Une enquête du journal Le Parisien a récemment mis en lumière les conditions d’hygiène déplorables dans lesquelles certains vendeurs à la sauvette conservent leurs produits alimentaires aux abords de la Tour Eiffel.

Crêpes, viandes et boissons seraient ainsi stockés dans les bouches d’égout et autres espaces souterrains, au mépris des règles élémentaires d’hygiène.

Des pratiques inquiétantes dénoncées par un riverain #

La situation a été portée à l’attention des médias par un habitant du 7e arrondissement de Paris qui a envoyé des vidéos à la mairie de son quartier pour mettre en évidence ces pratiques peu ragoûtantes.

À lire Porc au lait à la Laurent Mariotte : recette simple et savoureuse pour ravir vos convives

Ces images montrent comment certains revendeurs de rue profitent des bouches de chauffage urbain, gouttières ou même trous d’évacuation des eaux pluviales pour stocker leur marchandise et échapper à la vigilance des forces de l’ordre.

Dans cette enquête, on peut notamment voir que certains appareils sont littéralement plongés dans les canalisations. Un phénomène particulièrement préoccupant en matière de santé publique, surtout lorsque les produits concernés sont destinés à être consommés tels quels, comme les crêpes dont la pâte est parfois conservée dans ces conditions.

Une concurrence déloyale pour les commerçants #

Franck Delvau, président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie Île-de-France (UMIH), rappelle que ces revendeurs ne respectent absolument pas les normes d’hygiène en vigueur, notamment en ce qui concerne le lavage des mains, le transport et le stockage de leurs produits.

De plus, certaines boissons comme les bouteilles d’eau provenant du robinet et les viandes sont également entreposées dans des zones insalubres.

À lire Tarte aux pommes simplifiée : Apprenez à réaliser ce classique inratable et savoureux

M. Delvau critique vivement cette situation, qui constitue une concurrence déloyale pour les restaurants et commerces voisins qui, eux, doivent payer un loyer, des charges et se soumettre aux contrôles d’hygiène réguliers.

Les vendeurs à la sauvette bénéficient ainsi d’un avantage concurrentiel important puisqu’ils échappent à ces contraintes et peuvent donc proposer des prix défiant toute concurrence.

Les autorités interviennent pour mettre fin à ces pratiques #

Face à cette problématique, les services de la mairie du 7e arrondissement ont saisi près de 380 bouteilles d’eau, 50 bouteilles de vin, 200 bouteilles de bière et 90 épis de maïs lors d’une opération menée du 11 au 16 septembre derniers.

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’une campagne de la mairie visant à lutter contre ces pratiques illégales et à garantir aux consommateurs une qualité sanitaire irréprochable.

À lire Tarte aux figues façon Cyril Lignac : La recette gourmande qui va émerveiller vos papilles

Selon Rachida Dati, maire du 7e arrondissement, cette opération a été un succès mais il reste encore beaucoup à faire pour venir à bout des vendeurs à la sauvette qui continuent de sévir autour de ce site touristique emblématique. Les services municipaux sont en effet régulièrement sollicités pour intervenir et rappeler les règles sanitaires en vigueur aux revendeurs incriminés.

Des questions soulevées quant au stockage dans les égouts #

Cet exemple met en lumière les problèmes que pose le stockage des produits alimentaires dans des zones insalubres, comme cela se voit régulièrement sur le Champ-de-Mars où les vendeurs de rue déposent leurs marchandises dans les bouches d’égout.

Il est donc essentiel que les autorités compétentes poursuivent leur travail de lutte contre ces vendeurs à la sauvette, en menant notamment des actions de sensibilisation auprès des consommateurs.

Car si ces derniers ont conscience des risques qu’ils encourent en achetant des produits issus de ces conditions de stockage déplorables, ils y réfléchiront à deux fois avant de choisir un tel achat impulsif.

À lire Tarte au citron simplifiée : La recette facile pour un dessert acidulé et irrésistible

Consulter Masquer le sommaire

Actualites-Sante.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Vous êtes ici : Alimentation / Champ-de-Mars : vendeurs à la sauvette, le stockage dans les égouts pose question