Retraite : la mesure (de Gabriel Attal) qui risque de te coûter cher

  Dans son discours sur la politique générale, le Premier Ministre Gabriel Attal a annoncé la fin de l'Aide Spécifique de Solidarité (ASS) pour les personnes à faible revenu.

© Actualites-Sante.com - Retraite : la mesure (de Gabriel Attal) qui risque de te coûter cher

Gabriel Attal : cette allocation sera remplacée par le Revenu de Solidarité Active (RSA), dont le montant est légèrement supérieur à celui de l’ASS.

Une transition de l’ASS vers le RSA d’ici 2025 #

Gabriel Attal a indiqué que cette transformation s’effectuera progressivement, et que les bénéficiaires du RSA seront automatiquement inscrits comme demandeurs d’emploi au plus tard le 1er janvier 2025. Les départements qui gèrent les versements du RSA devront ainsi faire face à un nombre croissant de bénéficiaires.

Gabriel Attal : les conséquences de cette suppression sur la retraite #

La disparition de l’ASS aura également des répercussions à long terme, notamment en ce qui concerne la retraite des individus concernés. En effet, lorsque vous percevez l’ASS, vous cumulez des droits pour votre retraite à raison d’un trimestre pour chaque période de 50 jours indemnisés, dans la limite de quatre trimestres par an. Le nombre de trimestres acquis détermine l’âge de départ à la retraite sans subir de décote. En revanche, percevoir le RSA ne donne aucun droit pour la retraite. Le RSA, comme l’ensemble des aides sociales distribuées en France, est financé par les prélèvements effectués sur les salaires et les revenus du capital.

À lire AAH : pourquoi (seulement) 52 600 gagnants au lieu de 120 000 ?

Un risque pour le niveau de vie des futurs retraités #

Ainsi, la suppression de l’ASS et son remplacement par le RSA pourraient impacter négativement les droits. Il est essentiel que le gouvernement prenne en compte ces conséquences.

La réaction des acteurs sociaux face à cette mesure #

La décision de Gabriel Attal inquiète et critique certains, mettant en danger les plus modestes. Des syndicats et associations exigent une transition respectueuse de l’ASS au RSA, assurant un accompagnement et une information complète. Gabriel Attal souligne l’importance d’un débat public sur l’impact de supprimer l’ASS sur la retraite. Un dialogue avec les acteurs sociaux permettrait d’identifier les conséquences et d’éviter l’injustice.

La fin de l’ASS par Attal suscite des doutes sur les retraites et le niveau de vie. Un débat transparent et sérieux est essentiel pour une transition juste respectant les droits acquis.

À lire Chômage et solidarité : voici l’ASS que le gouvernement veut remplacer

Consulter Masquer le sommaire

Actualites-Sante.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis

Vous êtes ici : Social / Retraite : la mesure (de Gabriel Attal) qui risque de te coûter cher