En effet, chez les jeunes enfants, le principal danger de la diarrhée aiguë est le risque de déshydratation, c'est-à-dire un manque d’eau dans le corps.

Trois réflexes pour écarter le danger en cas de diarrhée chez le jeune enfant

  • Proposez à votre enfant de boire une solution de réhydratation orale (SRO). Proposez-la lui souvent, au début plusieurs fois par heure. S’il vomit, rafraîchissez la solution et faites lui en boire à petites gorgées. Pensez à toujours avoir des SRO avec vous pour pouvoir réagir rapidement. Elles sont disponibles en pharmacie sans ordonnance.
  • Proposez régulièrement à votre enfant de manger des aliments qu’il apprécie particulièrement ou poursuivez les tétées si vous allaitez.
  • Surveillez votre enfant jusqu’à la fin de la diarrhée en prenant sa température, en surveillant le nombre de selles, de vomissements, de solutions de réhydratation ou d’aliments consommés. Son comportement est également un indicateur important. S’il n’est pas comme d’habitude ou si les symptômes persistent, parlez-en à votre médecin traitant.

Dans tous les csa n’oubliez surtout pas de vous laver soigneusement les mains avant et après vous être occupé de votre enfant.

Pratique et concrète, la brochure « Diarrhée du jeune enfant, évitez la déshydratation » reprend les principaux conseils à suivre en cas de diarrhée. Elle regroupe également des informations utiles à l’attention des parents, notamment sur la préparation d’une solution de réhydratation orale. Elle est diffusée gratuitement à 400 000 exemplaires et est disponible auprès des pédiatres, des médecins généralistes mais aussi dans les crèches, les caisses primaires d’assurance maladie, les caisses d'allocations familiales, les centres de protection maternelle et infantile.

Vous pouvez également la demander à l’Inpes – Service diffusion, 42 bd de la Libération – 93 203 Saint Denis Cedex ou la télécharger sur le site www.inpes.sante.fr.