Des chercheurs japonais ont réussi pour la première fois au monde à créer de façon artificielle des spermatozoïdes de souris tout à fait fonctionnels à partir cellules souches embryonnaires. Ils publient leur travaux dans la revue Cell.

Chaque année en France, plus de 60 000 couples ont recours à l’Assistance médicale à la procréation (AMP), et seulement 20 000 ont la chance de voir leurs efforts récompensés par la naissance d’un enfant. Depuis plus de 20 ans, les techniques de plus en plus perfectionnées ont permis d’améliorer considérablement les taux de réussite.

C’est dans ce contexte que des chercheurs japonais se sont intéressés à des souris mâles qui étaient incapables de produire un sperme abondant et de bonne qualité. Après les avoir étudiés, ils leur ont injecté directement dans les testicules des cellules souches dérivées de cellules germinales primordiales qui ont produit du sperme tout à fait normal. Ainsi fabriqué,le sperme a ensuite été utilisé pour féconder, avec succès, des ovules. Les résultats obtenus ont dépassé toutes les espérances des chercheurs. En effet, les souris femelles ainsi fécondées, ont donné naissance à des souriceaux en pleine santé et tout à fait fertiles à l’âge adulte.

Selon les chercheurs, qui continuent à étudier les descendants de ces souris, ces premières données sont particulièrement encourageantes et cette nouvelle technique pourrait d'ici dix ans être utilisable sur l'homme.