Maman et bébé partagent de «bonnes bactéries» grâce au lait maternel

Maman et bébé partagent de «bonnes bactéries» grâce au lait maternel

Maman et bébé partagent de «bonnes bactéries» grâce au lait maternel

Une nouvelle étude a révélé que les bactéries sont partagées et éventuellement transférées du lait maternel à l’intestin de son bébé, et que l’allaitement maternel directement au sein soutient le mieux ce processus. Crédits: Kevin Liang / Unsplash

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et de l’Université du Manitoba a révélé que les bactéries sont partagées et éventuellement transférées du lait maternel à l’intestin de son bébé, et que l’allaitement maternel directement au sein soutient le mieux ce processus.

La recherche, publiée aujourd’hui dans Hôte cellulaire et microbe, ont constaté que certaines bactéries, dont Streptococcus et Veillonella, coexistent dans le lait maternel et les selles de leurs nourrissons, et cette cooccurrence est plus élevée lorsque les nourrissons allaitent directement au sein.

« Notre étude confirme que le lait maternel est un moteur majeur du développement du microbiote intestinal du nourrisson », a déclaré le co-auteur principal de l’étude, le Dr Stuart Turvey, professeur au département de pédiatrie de l’UBC et enquêteur au BC Children’s Hospital. « Nous avons constaté que l’exclusivité et la durée de l’allaitement maternel étaient fortement associées à la composition globale du microbiote intestinal d’un bébé et que les bactéries du lait maternel façonnent le microbiome intestinal d’un bébé à un degré similaire à celui d’autres modificateurs connus du microbiote intestinal tels que le mode de naissance – c’est-à-dire une césarienne ou un accouchement vaginal. « 

Selon les chercheurs, il s’agit de la première étude à évaluer l’association de multiples pratiques d’allaitement maternel (mode, exclusivité et durée), des bactéries du lait et des composants du lait avec la composition du microbiote intestinal du nourrisson à plusieurs moments dans la première année d’un bébé.

Les chercheurs ont analysé le microbiome des selles des nourrissons et du lait maternel de leurs mères en utilisant le séquençage de l’ARNr 16S, une technique utilisée pour identifier, classifier et déterminer l’abondance des microbes.

Les 1 249 couples mère-bébé impliqués dans la recherche participent à l’étude CHILD Cohort Study (CHILD), une étude de cohorte de naissance de renommée mondiale dans le domaine de la recherche en santé maternelle, néonatale et infantile. Les résultats s’appuient sur des recherches antérieures sur l’ENFANT qui ont montré que le pompage du lait maternel est associé à des différences dans la composition du microbiote du lait et la santé des nourrissons.

« De manière unique, notre étude a montré que, bien que le lait maternel et l’intestin du nourrisson aient des compositions de microbiote distinctes, il existe quelques bactéries communes qui étaient plus répandues et plus abondantes dans le lait maternel des mères qui allaitaient directement au sein, tandis que d’autres bactéries présentaient une dose des associations dépendantes de l’allaitement maternel exclusif « , a déclaré le co-auteur principal de l’étude, Brett Finlay, professeur aux départements de biochimie et de biologie moléculaire, et de microbiologie et d’immunologie à l’UBC.

« Ces résultats avancent l’hypothèse que le lait maternel peut agir comme un incubateur qui enrichit, protège et transporte certaines bactéries dans le tractus intestinal d’un bébé et cela peut nous donner des indices sur les bactéries qui pourraient faire de bons probiotiques car elles semblent résister au voyage chez le bébé. « , a ajouté Finlay.


Les chercheurs comparent l’effet de l’allaitement maternel contre le pompage sur le microbiome du lait maternel


Plus d’information:
Kelsey Fehr et al, Les pratiques d’alimentation du lait maternel sont associées à la cooccurrence de bactéries dans le lait maternel et l’intestin du nourrisson: l’étude de cohorte CHILD, Hôte cellulaire et microbe (2020). DOI: 10.1016 / j.chom.2020.06.009

Fourni par l’Université de la Colombie-Britannique

Citation: Maman et bébé partagent de «  bonnes bactéries  » via le lait maternel (2020, 10 juillet) récupéré le 12 juillet 2020 sur https://medicalxpress.com/news/2020-07-mom-baby-good-bacteria-breast.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Hormis toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.