Découverte d’un nouveau médicament candidat pour développer des traitements efficaces contre les troubles cérébraux

Découverte d'un nouveau médicament candidat pour développer des traitements efficaces contre les troubles cérébraux

Découverte d'un nouveau médicament candidat pour développer des traitements efficaces contre les troubles cérébraux

La protéine NKCC1 est un transporteur d’ions dans le cerveau; leur concentration est cruciale pour la fonction cérébrale. Les nouveaux composés découverts peuvent bloquer NKCC1 de manière puissante et sélective, sans effets secondaires indésirables. Crédit: IIT-Istituto Italiano di Tecnologia

Des chercheurs de l’IIT-Istituto Italiano di Tecnologia (Institut italien de technologie) ont découvert un nouveau composé chimique qui a le potentiel de devenir un nouveau médicament pour le traitement des symptômes fondamentaux des troubles cérébraux comme le syndrome de Down et l’autisme. Ces résultats ont été obtenus dans des modèles précliniques où le nouveau composé a amélioré les difficultés dans les tâches cognitives, ainsi que les interactions sociales et les comportements répétitifs présents dans les troubles neurodéveloppementaux et peut-être neurologiques. L’étude a été publiée dans la revue scientifique Chem.

Ces découvertes révolutionnaires sont le résultat d’un effort conjoint de deux équipes de recherche italiennes guidées par Laura Cancedda et Marco De Vivo, à l’Istituto Italiano di Tecnologia de Gênes (Italie). Les deux groupes ont travaillé sur des aspects complémentaires de l’étude: le groupe De Vivo a conçu les nouvelles molécules à l’aide de méthodes de calcul et les a synthétisées, tandis que le laboratoire de Cancedda s’est concentré sur des tests biologiques approfondis de ces composés. Le résultat final représente le développement d’un candidat médicament prometteur susceptible de devenir un médicament clinique dans les années à venir.

Les deux premiers auteurs de l’article de recherche sont Annalisa Savardi (Cancedda’s Lab) et Marco Borgogno (De Vivo’s lab) qui ont travaillé en synergie pour identifier les nouveaux composés chimiques et étudier leurs conséquences biologiques dans le cerveau de modèles précliniques de troubles du développement neurologique. Ces modèles sont les premières étapes expérimentales pour vérifier les avantages et l’innocuité du nouveau médicament.

Découverte d'un nouveau médicament candidat pour développer des traitements efficaces contre les troubles cérébraux

L’étude publiée sur Chem est le résultat d’un effort conjoint de deux équipes de recherche italiennes guidées par Laura Cancedda et Marco De Vivo, à l’Istituto Italiano di Tecnologia de Gênes (Italie). Les co-premiers auteurs sont Annalisa Savardi (Cancedda’s Lab) et Marco Borgogno (De Vivo’s lab). Crédit: IIT-Istituto Italiano di Tecnologia

En particulier, les chercheurs se sont concentrés sur l’effet des molécules sur la protéine NKCC1, une cible très prometteuse pour les médicaments pour traiter les troubles cérébraux. NKCC1 est un transporteur d’ions chlore (et autres) dans le cerveau, et la concentration correcte de ces ions est cruciale pour le fonctionnement du cerveau. Dans plusieurs troubles cérébraux comme le syndrome de Down, l’autisme et l’épilepsie, la concentration de ces ions dans le cerveau est dérégulée en raison de la fonction anormale de NKCC1. Ces composés récemment découverts peuvent bloquer NKCC1 de manière puissante et sélective, sans effets secondaires indésirables (diurèse excessive) provoqués par d’autres médicaments qui sont des inhibiteurs non sélectifs de NKCC1.

« Cette étude et ces résultats passionnants arrivent à un moment où la découverte de médicaments neuroscientifiques dans l’industrie peine à fournir de nouvelles classes révolutionnaires de molécules efficaces. En fait, les options thérapeutiques pour la plupart des troubles neurodéveloppementaux sont restées rares, ou pas très efficaces au cours de la dernière Cela est principalement dû à une mauvaise compréhension des mécanismes sous-jacents à ces conditions pathologiques difficiles. Cette découverte fait suite à plusieurs années de travail sur la fonction et l’inhibition du NKCC1 à l’IIT et nous rapprochera peut-être du développement de thérapies durables pour le traitement d’un nombre de troubles cérébraux « , explique Laura Cancedda.

« À ce stade, notre composé le plus prometteur pourrait entrer dans des tests cliniques dans les hôpitaux dans moins de deux ans à partir de maintenant. Cette étape supplémentaire vers la fabrication de ce composé un médicament approuvé, cependant, nécessite davantage de travail et plus de fonds. Pour cette raison, nous nous prévoyons de lancer une nouvelle start-up dédiée à ce projet. Ce serait merveilleux de voir notre découverte avoir un impact sur ceux qui en ont besoin « , déclare Marco De Vivo.

Le candidat-médicament nouvellement découvert fait actuellement l’objet d’études précliniques avancées pour le faire avancer et, espérons-le, atteindre des études cliniques. Des études supplémentaires permettront de définir le profil de sécurité global de la molécule et d’autres paramètres clés tels que la pharmacocinétique, la formulation et le dosage, nécessaires pour répondre aux exigences réglementaires pour accéder aux études cliniques.


Rôle du transporteur dans la barrière intestinale lié à un dysfonctionnement intestinal


Fourni par Istituto Italiano di Tecnologia – IIT

Citation: Découverte d’un nouveau médicament candidat pour développer des traitements efficaces contre les troubles cérébraux (2020, 10 juillet) récupéré le 12 juillet 2020 sur https://phys.org/news/2020-07-discovery-drug-candidate-effective-treatments.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. Hormis toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.