La France dit que la propagation du virus «  augmente  » avec les vacances d’été

Le ministère français de la Santé a déclaré mardi que la transmission du coronavirus augmentait pendant la saison des vacances d’été, le nombre total de décès par COVID-19 s’élevant désormais à 30165.

La direction générale de la santé de la DGS du ministère a déclaré qu’elle avait enregistré « une augmentation du nombre d’appels d’urgence, de visites aux urgences, du nombre de grappes de virus et de nouvelles hospitalisations » pour les cas suspects à travers le pays.

La direction a déclaré qu’un total de 547 grappes de virus avaient émergé depuis le 9 mai, juste avant que la France ne commence à lever les strictes ordonnances de séjour à domicile et les fermetures d’entreprises imposées en mars pour limiter la propagation du virus.

Mais actuellement, seuls 208 clusters restent actifs, a-t-il précisé, clarifiant un communiqué de lundi du ministre de la Santé Olivier Veran, qui citait 400 à 500 clusters actifs alors même que « nous sommes très loin d’une deuxième vague » de cas généralisés.

Alors que les gens profitent des vacances d’été, « les voyages, les événements et les rassemblements de familles ou d’amis sont des facteurs qui pourraient favoriser la résurgence de l’épidémie », a déclaré la DGS.

Au cours des dernières 24 heures, cependant, seuls 13 nouveaux décès avaient été enregistrés en France, bien en deçà du bilan quotidien au plus fort de l’épidémie.

Actuellement, 6 482 personnes sont hospitalisées pour un traitement au COVID-19, dont 455 en soins intensifs nécessitant une assistance respiratoire par un respirateur, contre plus de 7 000 en soins intensifs alors que le virus envahissait les hôpitaux en mars et avril.

A l’échelle nationale, le chiffre « R » indiquant le taux de transmission virale est désormais de 1,2, ce qui signifie que 10 personnes infectées en infecteront 12 autres en moyenne, selon l’agence de santé Sante Publique France.

Mais dans certaines régions de la France métropolitaine, le taux est beaucoup plus élevé, le sud de la Méditerranée, dont Marseille et Nice, rapportant désormais un taux de 1,55.

La Bretagne, dans l’ouest de la France, représente 2,6%, ce qui signifie que 10 personnes infectées pourraient infecter en moyenne 26 personnes de plus.

Cette semaine, le gouvernement a rendu les masques faciaux obligatoires dans les espaces publics fermés tels que les magasins ou les bâtiments publics, et de nouveaux verrouillages sont possibles car le gouvernement espère éviter une «deuxième vague» de cas qui pourraient submerger les hôpitaux.


La France annonce une campagne de dépistage de virus à «  grande échelle  »


© 2020 AFP

Citation: La France dit que la propagation du virus «  augmente  » avec les vacances d’été (21 juillet 2020) récupéré le 21 juillet 2020 sur https://medicalxpress.com/news/2020-07-france-virus-summer-holidays.html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.